Les apprentissages

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Les apprentissages

Message par Carole le Mar 17 Oct 2006 - 21:28

Deux grands axes structurent l'enseignement primaire :
- la maîtrise du langage et de la langue française
- l'éducation civique.

Dès le cycle 2 (apprentissages fondamentaux) apparaissent les langues étrangères ou régionales, les mathématiques, les activités de découverte du monde, l'éducation artistique (arts visuels et éducation musicale) et l'éducation physique et sportive.

Au cycle 3 se dégagent de manière plus précise la littérature, l'histoire et la géographie, les sciences expérimentales et la technologie. Les technologies de l'information et de la communication sont des outils au service des diverses activités scolaires, dont l'appropriation conduira au premier niveau du Brevet informatique et internet (B2i).Des évaluations nationales ont lieu au début du CE2 et à l'entrée au collège pour identifier les acquis et les faiblesses de chacun. Cette opération permet également d'établir des références nationales.

L'école prend en compte la pluralité et la diversité des aptitudes de chaque élève. A côté du raisonnement et de la réflexion intellectuelle, le sens de l'observation, le goût de l'expérimentation, la sensibilité, les capacités motrices et l'imagination créatrice sont développées
avatar
Carole
Admin

Nombre de messages : 451
Age : 46
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les apprentissages

Message par Carole le Ven 1 Déc 2006 - 19:41

la grammaire


Des couleurs pour enseigner de manière ludique la grammaire


Jaune pour le verbe, "soleil de la phrase", bleu pour l'adjectif qualificatif, marron pour l'adverbe... Christiane Leblond a enseigné durant quinze ans la grammaire dans un collège de Rouen en utilisant des couleurs pour la rendre plus ludique.

A l'heure où l'enseignement de cette discipline fait débat, cette agrégée de lettres qui a enseigné au collège privé Saint-Dominique avant de prendre sa retraite en 2005 assure avoir obtenu des résultats "spectaculaires" avec cette méthode. "Elle permet à des élèves qui détestent souvent la grammaire d'apprendre cette matière, sans douleur, d'une manière ludique et attrayante", résume Christiane Leblond.

L'idée lui est venue un jour de 1990 en se rendant compte des difficultés d'une élève qui était atteinte d'un trouble de la catégorisation. "Pour elle, les phrases étaient un véritable chaos, alors j'ai décidé de donner des couleurs aux classes grammaticales pour l'aider à se repérer", dit-elle.

Dans son système, le nom est rouge, le verbe jaune, l'adjectif qualificatif bleu, le déterminant vert, l'adverbe marron, la préposition violette... Quant au pronom relatif, il est symbolisé par un chef indien rouge et la conjonction de subordination par un chef indien noir. "J'ai habillé de jaune le verbe parce qu'il est le soleil de la phrase celui qui éclaire le sens de tous les autres mots", explique-t-elle.

Sa méthode suppose impérativement d'utiliser toujours les mêmes couleurs pour éviter que les élèves ne fassent des confusions. "La couleur permet de voir clairement les classes grammaticales et leurs fonctions et de comprendre qu'un mot vert (déterminant) ne peut se trouver avant un jaune (verbe) ou que si deux mots jaunes figurent dans une phrase cela signifie que celle-ci comprend deux propositions", ajoute l'ex-institutrice.

Chritiane Leblond souligne que cette méthode "active" requiert beaucoup d'énergie tant de la part de l'enseignant que des élèves. "Le maître doit être debout au tableau avec ses craies de couleur tandis que les élèves doivent toujours avoir sur eux leurs crayons de couleur".

Cette femme qui prépare un livre sur cette méthode assure avoir été inspectée et n'avoir jamais reçu de réprimande pour être sortie des sentiers battus. "Au contraire, l'inspectrice m'a encouragée à la faire partager à mes collègues ce que j'ai tenté de faire mais une seule a suivi, Isabelle Endrès, qui l'applique toujours aujourd'hui", souligne-t-elle.

Christiane Leblond dit accueillir favorablement le rapport du linguiste Alain Bentolila remis mercredi au ministre de l'Education dans lequel il prône un retour des vrais cours de grammaire mais avec des termes plus simples. "On semble revenir à une grammaire plus structurée de mots et de phrases dont la maîtrise permet de goûter pleinement le sens des textes", dit-elle en se disant prête à toute évaluation de sa méthode.


***


Je pense que la technique est une bonne méthode mais elle n'est pas nouvelle : j'ai appris la grammaire avec un système de couleurs aussi. Pas vous?

_________________
avatar
Carole
Admin

Nombre de messages : 451
Age : 46
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les apprentissages

Message par Carole le Lun 29 Oct 2007 - 13:18

Xavier Darcos veut faire de l'école "un athlète et non plus un sumo"


Xavier Darcos, ministre de l'Education, a déclaré dimanche sur RTL qu'il "faut faire de l'école un athlète et non plus un sumo" et "renoncer à cette manie qu'a l'école de s'occuper d'un peu tout".

"Il faut que dans les objectifs de l'école primaire que nous allons définir, nous reconcentrions sur l'écriture, la lecture, le français, la maîtrise de la langue. Sans maîtrise de la langue, nous ne ferons rien, et donc il faut que nos programmes soient concentrés là-dessus", a affirmé le ministre.

"Je ne dis pas qu'on ne fait pas des choses utiles à l'école primaire (mais) on se disperse beaucoup. Il faut qu'on se concentre. Il faudrait faire une école assez énergique. Il faut faire de l'école un athlète et non plus un sumo. Il faut renoncer à cette manie qu'a l'école de s'occuper d'un peu tout", a ajouté M. Darcos.

Pour souligner cette nécessité de se focaliser sur la langue, M. Darcos a cité le rapport "à paraître dans les semaines qui viennent" d'une organisation internationale qui "se consacre à des comparaisons entre 40 pays sur la capacité des élèves de 9-10 ans à lire et écrire": "en 2006 encore, nous avons perdu des places (et) aujourd'hui sur ces 40 pays, nous sommes dans les 6 derniers, même la Bulgarie est devant nous".

"Notre système va mal en ce qui concerne la maîtrise la langue. Or la langue, ce n'est pas une discipline c'est un moyen par lequel on peut acquérir toutes les autres disciplines et nous devons donc mettre le paquet là-dessus", a-t-il insisté.

Ce discours sur "la concentration autour des objectifs scolaires, c'est un discours que les professeurs des écoles souhaitent, qu'ils veulent entendre parce qu'ils savent qu'ils ont besoin de s'adosser à des textes nouveaux et surtout il faut que l'opinion puisse les comprendre", a-t-il aussi affirmé.

Pour "rendre les programmes lisibles par tous", le ministre veut "écrire des programmes de quelques pages, compréhensibles par toutes les familles". "Pour être certain que ces textes correspondront bien à quelque chose que peut comprendre l'opinion, je souhaite que la représentation nationale y soit associée d'une manière ou d'une autre, soit par les commissions spécialisées soit par des débats", a dit M. Darcos.

_________________
avatar
Carole
Admin

Nombre de messages : 451
Age : 46
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Les apprentissages

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum