la musique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

la musique

Message par Carole le Jeu 19 Oct 2006 - 11:20

Les bienfaits de la musique et votre enfant.



L'apprentissage de la musique, c'est bien plus que la musique

Les recherches en éducation nous apprennent que les apprentissages acquis en éducation musicale sont transférables dans toutes les autres disciplines. Un bon enseignement musical favorise de meilleurs résultats dans d'autres disciplines. La musique permet le développement de compétences en lecture, en mathématiques. L'apprentissage de la musique développe la créativité, la reflexion, la résolution de problèmes, la capacité à poursuivre un projet à long terme et la connaissance des autres. (Mc Caughey, 1985)



*Faire de la musique est en soi un concept extraordinaire d'enrichissement...

Scientifiquement, l'enseignement de la musique et des arts est mesurable, apporte le développement de plusieurs compétences académiques et sociales durables. Les études démontrent que l'éducation musicale doit être accessible à tous les élèves. Un éminent psychologue de Montréal, Robert Zatorre, soutient que lorsque nous écoutons une pièce de musique ou que nous l'interprétons, tout le cerveau est sollicité.
La musique permet de structurer la mémoire dans le temps, de fixer et de retenir des concepts.
Pensons seulement à l'utilisation d'une mélodie pour apprendre l'alphabet :
ABCDEFG HIJKLMNOP QRSTUVW XYZ
Lamb and Gregory(1993) ont trouvé une corrélation entre la discrimination auditive et l'habileté à lire.

*Apprendre la musique augmente les chances de succès dans d'autres matières scolaires

La musique est un langage qui développe des habiletés chez les enfants qui n'excellent pas en expression orale. De plus, la musique développe la coordination, la motricité fine (jouer d'un instrument - les doigtés), une meilleure capacité d'abstraction, les habiletés verbales...
Aux États-Unis, dans les écoles offrant des cours d'enrichissement en arts, les résultats académiques des élèves sont de 12 à 20 points plus élevés que la moyenne obtenue dans d'autres écoles.
Les pays qui obtiennent les résultats les plus élevés en mathématique et en sciences sont le Japon, la Hongrie et la Nouvelle-Zélande. Dans ces trois pays, l'enseignement de la musique occupe une place quotidienne (chaque jour) dans les écoles primaires. Au Japon, tous les enfants jouent d'un instrument de musique ou chantent dans la chorale.

*Apprendre la musique a aussi des retombées positives sur la santé

L'apprentissage de l'art permet une diminution du stress et augmente le système immunitaire pendant les trois jours qui suivent l'activité. La pratique d'un art ne permet pas uniquement le développement du cerveau dans son entier, mais aussi la santé des élèves. Le comportement des élèves pratiquant régulièrement un art, diminue les comportements agressifs et délinquants.

Les recherches ont démontré que la pratique musicale:

>Structure la mémoire procédurale
>Facilite le développement du langage, de la lecture, de l'expression
>Fait appel à la plupart des facultés humaines: persévérance, intelligence, créativité, sentiments...
>Développe la sensibilité kinesthésique, émotive et esthétique
>Permet le transfert des compétences transversales
>Amène les élèves à avoir une image positive face à l'école
>Développe le sentiment d'appartenance à l'école

_________________
avatar
Carole
Admin

Nombre de messages : 451
Age : 46
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: la musique

Message par Carole le Mar 22 Jan 2008 - 10:00

Henri Dès: la constance du jardinier
http://www.cyberpresse.ca/

Avec son nouveau disque anniversaire Gâteau, paru la semaine dernière, Henri Dès célèbre 30 ans de chansons destinées aux enfants. Et l'auteur-compositeur-interprète suisse, aujourd'hui âgé de 67 ans, n'a aucune intention de s'arrêter là.

De nouvelles chansons sont déjà en cours d'écriture et une nouvelle tournée devrait débuter à l'automne. Une bédé de ses chansons et une biographie écrite par son fils viennent également de paraître. La Presse s'est entretenue avec lui sur le thème de la longévité.

Au départ, on lui disait que ses chansons étaient mignonnes, mais que ça ne marcherait jamais Mais Henri Destraz, de son vrai nom, ne s'est pas laissé démonter. Il a décidé de produire ses propres disques. Et a multiplié ses compositions, de petites comptines empreintes d'humour, avec des rimes efficaces et des rythmes entraînants. Avec, bien sûr, sa voix de baryton, grave et chaude à la fois, qui déroute parents et enfants habitués, dans les années 70, aux voix féminines comme celle d'Anne Sylvestre.

Cet intérêt pour le monde de l'enfance a commencé par l'écriture de quelques chansons pour son fils Pierrick. «Quand mon fils est né, explique Henri Dès au cours d'une entrevue téléphonique, j'ai écrit une ou deux chansons pour lui. Plus tard, il devait avoir 3 ans et demi, je me suis aperçu qu'il chantait tout le temps ces chansons. Il les chantait avec moi. Je voulais garder un souvenir de sa voix sur une bande magnétique et j'ai enregistré ça avec des moyens simples. Mes amis m'ont ensuite encouragé à suivre cette direction.»

C'est ainsi qu'il délaisse son public adulte et sa carrière de chansonnier (entamée dans les années 60) pour se consacrer exclusivement à la chanson pour enfants. Immédiatement après la sortie de son premier disque Cache-cache, paru en 1977, son jeune public accroche et en redemande. C'est le début d'une longue carrière qui ne connaîtra jamais vraiment de creux. «Quand j'ai commencé, il y avait sans doute une demande pour ce genre de chansons. C'était aussi une petite révolution que d'entendre un homme les chanter. C'est vrai que je fais partie du mouvement des nouveaux pères.»

Influencé par Georges Brassens, Boby Lapointe, Ricet Barrier, Henri Dès travaille inlassablement ses textes. «Je me considère comme un artisan. Je cisèle mes textes, je suis très attentif à l'écriture.» Sa matière au fil des ans: ses enfants et ses petits-enfants. «J'ai aujourd'hui cinq petits-enfants âgés de 2 à 10 ans. J'aime les observer. Ça m'inspire beaucoup. Lorsque j'écris des chansons, je me demande s'ils vont comprendre ce que je leur dis, si ça va les faire rire, les toucher.»

Far-West, Flagada, Les bêtises, La glace au citron, Le beau tambour, Le crocodile, Henri Dès enchaîne les tubes et les albums (25 albums, dont 15 à titre d'auteur-compositeur). Et la mayonnaise prend. Il suffit de voir les enfants entonner quasi spontanément ses chansons pour conclure que le monsieur connaît son public. «Je n'ai pas de recette, se défend-il. J'ai mon expérience et ma sensibilité, et j'écris ce que je ressens. Après, le public adhère ou non.»

Mais n'a-t-il jamais été tenté de faire autre chose? «Vous savez, c'est quand même un métier difficile. Quand on a trouvé la forme et le fond, c'est miraculeux. Si en plus, le public vient vers vous, c'est magique. Lorsque 2000 personnes viennent vous voir tous les soirs, qu'on ne s'ennuie pas dans ce qu'on fait et qu'on a encore le sentiment d'avoir devant soi un terrain vierge, on n'a pas envie de faire autre chose.»

Avec plus de 4 millions de disques vendus dans le monde, Henri Dès, se considère comme un privilégié. «Mon métier est tellement atypique par rapport à d'autres artistes. J'ai rencontré Roch Voisine récemment, avec qui j'ai bien sympathisé. Eh bien, c'est un chanteur de variétés qui vit son art en dents de scie, un jour en haut, un jour en bas. Comme beaucoup d'autres d'ailleurs. Ces gens sont presque admiratifs de ma constance. De fait, j'ai un public incroyablement fidèle qui me permet de faire 10 fois l'Olympia quand j'ai envie de le faire.»

Sa tournée de l'album Gâteau l'amènera-t-il au Québec où il a de nombreux fans? «J'espère, répond-il. La dernière fois que je suis venu au Québec, c'était il y a sept ans. Mais ce n'est pas facile de déménager un spectacle comme le mien, avec tous les artisans qui y travaillent, les musiciens, les techniciens, etc., ce n'est pas évident de trouver un producteur qui sera prêt à assumer tous ces coûts. Mais on y travaille.»

_________________
avatar
Carole
Admin

Nombre de messages : 451
Age : 46
Localisation : Bourgogne
Date d'inscription : 17/10/2006

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum